lundi 16 octobre 2017

#balancetonporc


(NB: bien qu'un cochon soit plus respectable qu'un agresseur)















5 commentaires:

  1. Salut, je me demandais en tant qu'homme que puis-je faire à tes yeux pour que les hommes vous respecte chaque jour le mieux possible ?

    J'ai une profonde compassion et amour pour ce que vous êtes et l'énergie féminine va revenir dans le cœur de tous.

    RépondreSupprimer
  2. Va faire un tour sur le Tumblr "projetcrocodile", tu trouveras des BD qui dénoncent le harcèlement de rue et des conseils à destination des hommes. Dixit: détecter les comportements sexistes autour de soi, écouter les personnes concernées ou mieux informées (ce qui signifie apprendre d'eux, pas forcément de se lancer dans des débats sans fin), ne pas prendre part aux comportements misogynes, les stopper quand on peut, être une influence positive sur son entourage, reconnaître les privilèges associés au masculin, etc.

    RépondreSupprimer
  3. Idem !! Merci pour ce témoignage BD !! j'ai débarqué à Paris pour le travail en venant de ma province et je souriais dans le métro (naïve comme toi sans y voir une once de séduction !).
    Je me suis fait suivre et j'ai dû dire à la personne "oui oui on se revoit demain tel endroit telle heure" pour qu'il daigne arrêter son harcèlement, je ne savais plus comment m'en dépêtrer ... et les remarques, les mains aux fesses aux heures de pointe (et pas juste une main aux fesses rapide ! non celle qui prend son temps et palpe tout le fessier et le reste...) salie, choquée je me suis sentie impuissante et ne sachant pas quoi faire (alors que je suis quelqu'un qui peut avoir du répondant !) car je n'ai pas pu identifier la personne (trop de monde) et quand j'y repense des années après cela m'écœure encore !!

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour, je suis un homme, mais je ne reconnais pas du tout le comportement d'un homme dans les dessins ci-dessus, plutôt celui d'un animal. Merci de ne pas mettre tout le monde dans le même panier comme beaucoup de discours féministes tendent à le faire. C'est un peu comme si l'ont dit qu'en Amérique tout les noirs sont des voleurs parce que le pourcentage de noirs en prisons est plus élevé que les autres ethnies. J'ai déjà entendu d'une Brésilienne qui disaient des occidentaux d'être froid et mou parce que personne dans les rues ne lui disait qu'elle était belle. (après il y a aussi la façon de le dire....)
    Voilà, oui les filles vous êtes magnifiques, oui il y a des cons, mais ne tirez pas au bazooka sur tout les mâles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends ton point de vue. Je ne vois pas en quoi Muriel fait une généralisation par contre.

      Néanmoins, j'aimerais tellement que chaque homme, agresseur ou non, défendeur ou pas, puisse vivre ne serait ce qu'une journée dans la peau d'une femme devant bien s'habiller pour "bien présenté" dans une entreprise (donc en général, talons, jupe, robe ou jean moulant), aux heures de pointes dans les transports parisiens.... J'aimerais tellement que chacun vivent ce que nous, femmes (et pour le coup, qu'on soit bonne ou mauvaise, on est toute concernée) au moins une fois le regard que les autres ont, les crachats qui pleuvent sur les chaussures, l'éjaculation à travers un jogging à 2 cm de notre visage par un homme debout devant nous alors que nous sommes assises, la main au fesse, le frotti frotta, la filature, le collage au mur parfois, l'harcelement pour le numéro de téléphone, la promesse d'un rencard pour retrouvée une liberté qui n'aurait JAMAIS due nous quitter....

      Là je pense que tu comprendrais pourquoi on en arrive à se méfier de CHAQUE homme qui s'approche de nous, du pourquoi certaines en arrivent à se balader avec un cran d'arrêt dans le sac ou pourquoi certaines sursautent ou reculent quand un homme vient juste leur demander leur chemin.

      J'entends ton discours et je le comprends mais non, ici il n'est pas question de généralisation je ne suis pas d'accord. Il est question de comportement qui engendre, à juste titre, de la psychose et de la méfiance à l'égard de tous et c'est tout à fait normal quand on sait que cette méfiance là peut nous sauver la vie, nous, femmes.

      PS : Mes excuses pour les fautes.

      Supprimer